Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 19:53

 

VU DANS LA NR

 

Course à pied - foulées iae

A L'HEURE JOCONDIENNE                                

450 coureurs s'étaient donné rendez-vous aux Deux-Lions, hier matin. 450 coureurs s'étaient donné rendez-vous aux Deux-Lions, hier matin. - (Photo NR, Patrice Deschamps)

Borde, Repesse (10 km) et Miserette (5 km) ont porté haut les couleurs jocondiennes, hier matin, lors des Foulées IAE.

J'ai repensé pendant la course à ce qui s'est passé à la même date l'an passé. J'étais enceinte de 7 mois et j'étais en train de courir autour du lac quand j'ai croisé tous les coureurs des foulées IAE.

Cette fois, l'Américaine Kelly Smith a participé à l'épreuve organisée par les étudiants de l'IAE de Tours dans le quartier des Deux-Lions et s'est brillamment imposée chez les féminines sur le 5 km, devant la jeune Marine Echevin.
« Je ne me suis pas donnée à fond parce que j'avais une séance après. J'ai enchaîné avec deux fois 3 kilomètres à 4 minutes au kilomètre. Le marathon de Paris approche, c'est dans cinq semaines », a expliqué à l'arrivée l'Américaine.
Les trois autres vainqueurs ont un point commun : leur appartenance à un club jocondien. A savoir le Joué Running 37 pour David Miserette et Hélène Repesse et le Triathlon Club de Joué pour Anthony Borde.
« Anthony et moi sommes à peu près dans la même situation, on se prépare pour le 1er Grand Prix de la saison de duathlon, à Avignon dans trois semaines », explique Hélène, qui porte les couleurs de Chartes en duathlon et triathlon (3e club français en 2012).

Un duel Borde - Fuzeau sur le 10 km

« Ma participation ici était surtout un test en vue du Grand Prix, confirme Anthony Borde. J'ai toujours des douleurs au tendon d'Achille, que je traite avec des ondes de choc. Je ne connaissais pas trop Jérôme Fuzeau. J'ai mené le 1er tour et lui le 2e. J'ai porté quelques accélérations mais ce n'est que 300 mètres avant l'arrivée que j'ai créé l'écart. »
Pour Jérôme Fuzeau, qui a bien suivi le rythme rapide des cinq premiers kilomètres (environ 16 minutes), l'heure est désormais à la saison sur route, avec plusieurs 10 km prévus.
Quant au 4e et dernier vainqueur du jour, David Miserette sur le 5 km masculin, il ne pensait pas forcément se retrouver en si bonne position puisqu'il vient de reprendre. Cette victoire lui donne envie de continuer la saison sur cette lancée.
Une saison qui démarre bien en terme de participation globale pour la commission des courses hors-stade présidée par Patrick Benoist, puisque ce sont près de 450 coureurs qui se sont déplacés dimanche matin.

5 km (149 arrivants) : 1. D. Miserette (Joué Running 37), 16'28 ; 2. A. Jeffray, 16'36 ; 3. J. Pelletier (Joué Running 37), 16'48 ; 4. G. Grateau (TC Joué), 17'26 ; 5. G. Le Tallec, 17'28 ; 6. B. Flecheau (1er vétéran), 17'28 ; 7. F. Latrouite (ASPO Tours), 17'30 ; 8. V. Bodénès, 17'34 ; 9. M. Bastard (1er vétéran 2), 17'42 ; 10. K. Smith (ASPTT Tours), 17'45. Féminines. 1. K. Smith (ASPTT Tours), 17'45 ; 2. M. Echevin (1re cadette ; SAS Tri 37), 19'20 ; 3. H. Beveraggi (1re vétéran), 19'22 ; 4. F. Le Bec, 19'46 ; 5. M. Petrus, 20'42. 10 km (290 arrivants) : 1. A. Borde (TC Joué), 32'46 ; 2. J. Fuzeau (EA Joué/Saint-Pierre), 32'57 ; 3. H. Hauvieux (1er vétéran ; Free Run 72), 33'43 ; 4. J. Gibier, 33'59 ; 5. O. Gauthier (ALS Montlouis), 34'11 ; 6. D. Le Bronec, 35'05 ; 7. S. Met (2e vétéran), 35'42 ; 8. N. Lepetit, 36'15 ; 9. C. Barbeau (1er Vétéran 2 ; ACIL), 36'57 ; 10. C. Carrere, 36'59 ; 11. A. Aubry (2e Vétéran 2), 37'10 ; 12. X. Rzeznikiewicz (EA Joué/Saint-Pierre), 37'22 ; 13. M. Coulon (3e vétéran), 37'44 ; 14. F. Legallou, 37'49 ; 15. J. Lefranc, 37'52. Féminines. 1. H. Repesse (Joué Running 37), 42'38 ; 2. A. Carré, 43'23 ; 3. V. Baillarger (1re vétéran), 43'27.

Cor. NR : David Jehanno
  
  Cross-country - championnats de france à lignières-en-berry

DELÉTANG DANS LE TOP 10                                

Déjà en évidence aux interrégionaux, Sylvie Delétang a pris une belle 8<sup>e</sup> place aux France chez les vétérans. Déjà en évidence aux interrégionaux, Sylvie Delétang a pris une belle 8e place aux France chez les vétérans. - (Photo archives NR, G.M.)

Le bilan tourangeau a été des plus maigres, mais les filles ont relevé la tête avec Sylvie Delétang (8 e en vétérans) et Louise Bénévent (14 e en cadettes).

Lorsque les vétérans se sont élancés, peu avant 11 heures, Le soleil est enfin apparu dans le ciel de Lignières. Un soleil très attendu pour que ces championnats de France de cross se déroulent dans les meilleures conditions possibles.

Si le parcours n'était pas hyper sélectif, il était agréable avec des zones d'herbes et très peu de boue. La foule avait envahi les lieux (on parlait de 10.000 personnes sur le site) et la belle équipe de bénévoles locaux pouvait savourer, la fierté du travail bien accompli.
Côté sportif c'était un gros challenge pour la ligue du Centre, tant sur le plan matériel que sportif. Le nouveau président Alain Butté était très ému lorsqu'il a vu monter sur le podium, le Blésois Romain Collenot-Spriet, exact au rendez-vous du cross court. Une montée en puissance régulière de ce garçon qui a valu un tonnerre d'applaudissements montant des tribunes.
A l'honneur encore pour la région, Floriane Chevalier-Garenne (Bourges AC) qui, après deux années consacrées à ses études, est revenue très fort pour décrocher la médaille d'argent chez les espoirs en cross court.
En ce qui concerne l'Indre-et-Loire, comme prévu, le bilan a été des plus maigres.
La meilleure prestation a été, sans surprise, celle de Sylvie Delétang (EA Joué/Saint-Pierre). La Tourangelle a pris la 70e place en catégorie élite (cross long) mais surtout la 8e chez les vétérans. Elle confirme donc son excellent résultat des interrégionaux (11e seniors, 3e vétérans).
En cadettes, Louise Bénévent (ADC Loches) s'est en partie rachetée de sa mésaventure de Mondoubleau en prenant la 14e place, pas loin du top 10.
Pour le reste, les autres athlètes du département (pour ceux qui étaient présents) sont malheureusement très loin.

Cor. NR : Jacky Bavouse

 

 

Les résultats des Tourangeaux 

> CADETTES
14. Louise Bénévent (ADC Loches) ; 235. Manon Douteau (ADC Loches) ; 254. Manon Rique (US Renaudine).
> ÉLITE FEMMES
(cross long)
70. Sylvie Delétang (EA Joué/Saint-Pierre) ; 305. Marie Robert (RS Saint-Cyr) ; 306. Marina Tige (EA Joué/Saint-Pierre) ; 317. Gabrielle Petitguillaume (EA Joué/Saint-Pierre) ; 390. Virginie Chevrel-Bréard (US Renaudine) ; 422. Marion Misbert (US Renaudine).
> VÉTÉRANS FEMMES
(cross long)
8. Sylvie Delétang ; 99. Virginie Chevrel-Bréard.
> CADETS
99. Rémy Guerineau (Joué Running 37) ; 266. Grégoire Chevillard (RS Saint-Cyr) ; 270. Théo Allaire (CA Chinon).
> JUNIORS
182. Clément Richard (EA Joué/Saint-Pierre).
> CROSS COURT HOMMES
115. Gaylord Silly (A3 Tours) ; 125. Kevin Normand (A3 Tours).
> CROSS LONG HOMMES
252. Florian Deschamps (A3 Tours), 41e espoirs

 

Cross-country - championnat de france

" LE NIVEAU MONTE FORCÉMENT "                            

Charlotte Degorce était très déçue après sa 20<sup>e</sup> place en juniors. Charlotte Degorce était très déçue après sa 20e place en juniors. - (Photo NR)

Comme le Vinolien Frédéric Degorce, les Loir-et-Chériens se sont confrontés à ce qui se fait de mieux en France. Réactions après la ligne d’arrivée.

   
   
   

Charlotte Degorce (20e junior en 19'47'', Vineuil) : « C'était dur. Je ne pensais pas qu'il y aurait autant d'adversité. Après, on ne peut pas être toujours bon. J'avais des sensations moyennes. Je suis partie vite, peut-être un peu trop d'ailleurs. C'était pourtant ma stratégie de départ. Je devais rester avec le groupe de tête, je n'ai pas réussi à le tenir. Je suis un peu déçue. C'était ma première année junior, je n'avais rien à perdre. Mais je pensais quand même faire mieux. »
Amandine Loyant (280e du cross long en 29'48'', EVMA) : « Je suis partie assez lentement et petit à petit j'ai accéléré. J'avais un peu de mal, les jambes commençaient à tirer mais j'ai tenu le coup. J'ai pris du plaisir. Je n'avais pas de réels objectifs puisque c'était ma première année en tant qu'espoir donc la première fois que je courais avec les Élite. Je voulais faire du mieux que je pouvais. J'ai vu une grosse différence avec les catégories jeunes. On n'est jamais seule, il y a toujours du monde. C'est agréable. »
Fred Degorce (77e vétéran en 34'58'', Vineuil) : « Départ très rapide face au vent. A mon niveau, il n'y a pas moyen de temporiser, il faut jouer le jeu. Se mettre tout de suite dans les tours et ça, c'est très dur. Il n'y a pas d'observation, c'est tout le temps au taquet. A chaque marche, le niveau monte forcément. Là, on est confronté à des fortes interrégions. Il y a des jeunes vétérans qui n'ont même pas quarante ans et qui couraient déjà très bien l'an dernier en senior, il faut donc relativiser les résultats aux France. Subir c'est très compliqué mais c'est le sport. Moi, ma fourchette personnelle était entre 50 et 100. Je fais 77e. Voilà c'est mon niveau. J'aurais préféré faire moins mais c'était un jour où ça ne rigolait pas forcément. »
Valentin Moreau (32e junior en 23'46'', EVMA) : « C'est parti vite et le fait que ça ralentisse après, le rythme est resté soutenu tout au long de la course. Je me suis accroché à la moindre place. J'ai doublé Martin Lebrun. C'est un bon pote et je suis un peu déçu pour lui. Mon début de saison en cross n'a pas été bon. Aux régionaux, je fais 4e alors que j'aurais dû être sur le podium. J'avais les jambes lourdes. Aujourd'hui, je finis 32e. Je suis satisfait, les sensations étaient de retour. »
Thomas Esteve (56e cadet en 19'44'', Vineuil) : « J'ai trouvé qu'il y avait un très haut niveau cette année. Plus dur que l'an dernier. J'ai eu l'impression que ca allait beaucoup plus vite. J'avais des bonnes sensations mais j'ai pris un mauvais départ. Je suis tombé. Après c'était un peu galère. J'ai dû recoller et ca m'a usé pour finir dans les quarante premiers. Mon objectif était de faire dans les 50-60. Je pense que j'aurais pu faire mieux. »
Raphaël Denis (303e junior en 27'46'', AJBO) : « Je suis tombé dès le départ. C'était ensuite très difficile de rattraper. La course était assez longue mais sympa. Le terrain était parfait, on pouvait aller vite. Il y avait une belle montée, une bonne grosse descente. Je devais faire dans les cent avant le départ. Je n'avais pas trop d'objectifs. C'est plus pour l'année prochaine. Mais tomber comme ça et les voir partir, c'est très frustrant. J'ai appris de cette course notamment au niveau du départ. Quelqu'un m'a pris derrière, je n'ai pas compris. »
Émile Chalier (111e cadet en 20'12'', Vineuil) : « Je n'ai pas été bien dès le début, j'étais mal. Je suis déçu car je pensais faire dans les 50, 60 premiers. Je n'avais pas de bonnes jambes aujourd'hui. Je n'avançais pas trop dans les parties roulantes. Il fallait mettre du rythme et je n'ai pas réussi à le faire. »
Charley Couton (250e du cross long en 41'10'', EVMA) : « Cela s'est très mal passé. J'ai appris une mauvaise nouvelle ce week-end. Là, je pars mal. Ça ne réagit pas. Je ne me bats pas pour sortir du paquet, je me laisse enfermer et après je subis la course tout le long. Je manque de rythme sur un parcours comme celui-là. Encore aux interrégionaux, j'ai pu m'en sortir sur un parcours boueux, mais là c'est trop roulant. Je n'ai pas assez d'entraînement. Et dans la tête, je n'y étais pas. J'ai quand même tenu à venir. Sur la colère ou l'énervement, on peut réussir quelque chose. C'est dommage car j'avais fait un truc à Mondoubleau et je voulais vraiment essayer de confirmer. Mais là, c'est l'un de mes plus mauvais résultats sur un France. »

Des accessits pour le Centre-Ouest

Lorsque les vétérans se sont élancés, peu avant 11 h, le soleil est enfin apparu dans le ciel de Lignières. Il était très attendu d'ailleurs. Ces championnats de France ont ainsi pu se dérouler dans les meilleures conditions possibles. Si le parcours n'était pas hypersélectif, il était agréable avec des zones d'herbes et très peu de boue. Côté sportif c'était un gros challenge pour la ligue du Centre, tant sur le plan matériel que sportif.
Au tableau d'honneur, chez les cadets, il faut bien sûr mettre en exergue la performance de Hugo Yay (Sèvres Bocage), brillant 6e alors que Zouhir Driouache (Poitiers EC) est un bon 21e.
En cadettes, Louise Bénévent (Loches) est 14e et manque la 10e place pour quelques secondes. La Berrichonne misait-elle sur la cohésion. L'équipe se classe d'ailleurs 5e, Mathilde Jousson se retrouvant en 44e position. Mais une nouvelle fois le bon tir groupé permet, une belle place très inhabituelle pour la délégation de l'Indre.
On l'a compris, les places sur le podium étaient très chères, hier face aux grosses cylindrées. Et si dans le court les garçons ont été brillants, les féminines ont été discrètes (sauf Floriane Chevalier-Garenne, 2e espoir). On retrouve loin, Caroline Godard (55e) Jessica Leroux (72e, Stade Niortais). Ne parlons pas des cross longs, tant chez les filles que les garçons. Pas plus que chez les vétérans. Aucun n'a véritablement brillé.

réactions

Ahmat Abdou Daoud (Poitiers EC) : « Je suis très fier de ma quatrième place. Je voulais participer au cross long pour aider l'équipe. Mais voilà elle ne s'est pas qualifiée. Le court était une belle opportunité. Ça fait plusieurs saisons que je suis sur la distance. A 27 ans c'est encore le bel âge pour progresser, sur 3.000 m, 5.000, 10.000 m »
Mathilde Jousson (La Berrichonne) : « C'était beaucoup plus agréable que les inter, il n'y avait pas de boue. C'est une compétition impressionnante. Nous sommes, globalement, satisfaites de notre aventure, tout au long de la saison. »
Didier Ballereau (entraîneur de la Berrichonne) : « Nous sommes très heureux. Cette place de cinquième au classement national était inespérée. Depuis trois ans on travaille dur. Les filles ont donné le maximum, bien emmenées par Mathilde Jousson. Quelle aventure ! »

Propos recueillis par François Bellot

 

  

  

  

Daniel Aubry : " On n'a pas été bons "       

 
Émile Chalier et Vineuil ont terminé 12<sup>e</sup> par équipes en cadets. Émile Chalier et Vineuil ont terminé 12e par équipes en cadets. - (Photo NR)

Romain est l'arbre qui cache la forêt. Si le Daniel Aubry président de l'AJBO est un homme comblé, le Daniel Aubry président du comité département est quant à lui un peu plus contrarié. La faute à des résultats loir-et-chériens en demi-teinte. A commencer par celui de Charlotte Degorce. La Vinolienne qui pouvait espérer décrocher une place dans les quinze voire dans les dix premières n'a terminé que 20e. Il faut tout de même rappeler que l'élève de Fernand Pelletier faisait ses premiers pas dans la catégorie junior. Légitimement déçue à l'arrivée, elle aura à cœur de se rattraper pour sa 2e saison dans la catégorie l'an prochain. Annoncée entre la 10e et la 15e place, l'équipe cadette de Vineuil a, elle, rempli son contrat en se classant 12e.
En juniors, Valentin Moreau (EVMA) a pris la 32e place. Un résultat qui rendrait jaloux l'AJBO. De ses cinq engagés, seul Martin Le Brun s'est hissé dans les cinquante premiers (48e). Avec Maxime Demigne (190e), Illiace Ariri (282e), Raphaël Denis (303e) et Abbas Mamoudi (314e), l'équipe blésoise a dû se contenter de la 23e place sur 27 équipes engagées. Décevant. Dans la course Élite homme, le licencié de l'EVMA visiblement marqué par une mauvaise nouvelle, Charley Couton n'était pas dans sa course. Il se classe 250e au final.
Avec tous ces résultats en dents de scie, le bilan de Daniel Aubry n'est forcément pas positif. « On n'a pas été bons, annonce le président du comité départemental. Pourquoi ? Parce que chez les jeunes, nous sommes en pleine période de vacances. C'est mortel pour préparer les France. Et nous n'avions déjà pas été bons à Mondoubleau, parce qu'on avait été pris par l'organisation. Nous n'avions pas été suffisamment proches de nos athlètes et des clubs. C'est la première fois depuis une dizaine d'années qu'on se rate de cette manière. Comme la ligue du Centre d'ailleurs. C'est une année où on avait pourtant des ambitions, Charlotte, les cadets de Vineuil, les juniors de Blois, le cross court de Blois qui ne s'est même pas qualifié. Les explications sont là. Moyens à Mondoubleau, moyens aujourd'hui, l'an prochain sera une meilleure année. »

 

Romain Collenot-Spriet est grand

  

C'est la première fois que le Blésois décroche un titre en senior. C'est la première fois que le Blésois décroche un titre en senior. - (Photo NR)
   
   
   

A 21 ans seulement, l’athlète de l’AJBO est devenu, hier à Lignières, champion de France de cross court au terme d’une course magnifique. Incroyable.

Romain Collenot-Spriet est un homme de parole. Un champion qui tient ses engagements. Depuis des semaines, des mois, il martelait qu'il viserait le titre de champion de France de cross court ce week-end à Lignières. Et quand il s'agit de l'objectif principal de sa saison hivernale, le protégé de Cyrille Nivault ne plaisante pas.

Hier à 14 h 15 précises, l'athlète de l'AJBO ne s'est donc pas défilé au moment de s'élancer. Tous les regards étaient pourtant braqués sur lui. Mais, lui, l'enfant du Loir-et-Cher, de la région Centre, n'a pas cédé sous cette pression pour enlever le premier titre de champion de France senior de sa carrière. « Il y avait beaucoup d'attente autour de moi, annonçait-il quelques minutes après avoir passé la ligne d'arrivée. Le speaker a même dit avant le départ que toute la région attendait cette course. J'avais la pression mais elle était positive. Cela m'a aidé à me surpasser. »

" C'est ma plus belle victoire "

A seulement 21 ans, le Blésois a déjà les épaules solides. Et les idées bien arrêtées. Surtout quand il s'agit de gagner. Sa deuxième place décrochée à la surprise générale l'an passé lui déjà avait donné des envies de titres. Et quand on s'appelle Romain Collenot-Spriet, on n'attend pas longtemps avant de les réaliser. L'impatience a parfois du bon… Mais celle-ci ne s'est jamais fait sentir lors des 4.080 mètres et les douze minutes de course. Même quand le sociétaire de l'AJBO a vu partir seul Isaac-Mukundi Mwangi, un coureur kényan licencié à Clermont. Un " Auvergnat d'adoption " qui ne pouvait donc logiquement pas postuler au titre de champion de France. Encore fallait-il connaître la nationalité de celui qui remportera la course en 11'54''. « Je ne savais pas que c'était un étranger, expliquait Romain Collenot-Spriet. Je courais fort pour essayer de revenir sur lui. Mais quand on m'a dit qu'il était kényan, j'ai préféré gérer. Et j'ai ensuite accéléré vraiment fort dans le dernier 400 mètres. » Un ultime coup de rein décisif. Une fulgurance comme seul le Blésois sait le faire. « Je suis capable de finir vite, assurait-il. Je bosse à l'entraînement pour. J'ai vraiment attendu la sortie de la boucle pour avoir mes appuis et aller chercher ce sprint. »
Sa dernière ligne droite fut parfaite. Toute en puissance, en fluidité, le nouveau recordman régional du 3.000 m en salle a laissé sur place ses adversaires. Ni le champion de France du 5.000 m, Yohan Durand, ni le Poitevin Ahmat Abdou-Daoud n'ont su répondre à la flèche loir-et-chérienne. « Je gagne devant Yohan Durand, un très grand adversaire, jubilait-il. C'est ma plus belle victoire. C'est aussi grâce à cette adversité que je me suis surpassé ici. »
Se surpasser. Il n'en avait pas eu besoin lors des championnats départementaux, régionaux et interrégionaux. Pourtant, Romain Collenot-Spriet avait tenu à y participer. Comme n'importe quel autre coureur. « Je suis fier de dire que j'ai gagné tous les titres de départemental à celui de champion de France, assurait-il. C'est un beau Grand Chelem. » Un de ceux qui font les grands champions. Et surtout, les champions aimés. Le Blésois a pu le sentir tout au long du parcours hier. « J'ai senti que je courais à domicile, confirmait-il. J'entendais des " Romain ", et ça m'a vraiment motivé pour ma course et ma dernière ligne droite. Je voulais vraiment remercier tous ceux qui m'ont encouragé. »
Oui, Romain Collenot-Spriet est déjà grand. Sur un terrain comme dans la vie.

 

Cyrille Nivault : " Il veut réussir et il va réussir "

  
Cyrille Nivault ému après la victoire de son protégé hier. Cyrille Nivault ému après la victoire de son protégé hier. - (Photo cor. NR, Martine Bavouset)
   

Cyrille Nivault (entraîneur de Romain Collenot-Spriet) : « On venait là pour le titre. On voulait faire un gros coup ici dans notre région. Là, c'est énorme. Romain avait tellement envie d'aller chercher cette victoire. On savait qu'on était en forme, prêt pour le jour J. Je connais Romain depuis qu'il est benjamin. Je l'entraîne depuis dix ans. On se donne des vrais challenges. C'est ça notre réussite. C'est un vrai guerrier. Il veut réussir et il va réussir. Tout le monde savait que Romain était fort dans les catégories jeunes. Il a prouvé que chez les seniors, il fallait compter également sur lui. Je suis ému. C'est génial. »
Émilie Menuet (marcheuse de l'AJBO) : « J'avais fait le déplacement à Lignières pour voir Romain. J'ai trouvé qu'il avait fait une très belle course pleine de confiance. Il n'a jamais eu peur. Cela l'a sans doute aidé à faire la différence. Je suis heureuse pour lui, pour le club également. Tous les espoirs reposaient sur ses épaules. Il n'a pas craqué. Cela donne envie de décrocher un titre de championne de France senior. Le 14 avril, ce sera mon tour. »
Daniel Aubry (président de l'AJBO et du comité départemental du Loir-et-Cher) : « C'est énorme parce qu'il était favori et il le savait. Romain évolue. En cadet, c'était difficile. En junior, c'était bien. Et maintenant, l'élégance, le charisme qu'il développe… C'est un type bien. En dehors du champion qu'il est, c'est ça, sa force. Il a le mental. Il est fort avant et pendant la course. C'est une vraie fierté pour nous. C'est un vrai représentant de l'athlétisme. Et donc du club, de la ville, forcément du comité et de la région. C'est aussi un exemple. La preuve, c'est que les gamins étaient là. Il est admiré. C'est une locomotive pour le club et le département. Il joue bien ce rôle. Je ne dis pas que le nombre de licenciés est en augmentation grâce à Romain, mais au moins cela va faire que beaucoup de jeunes vont rester quelque temps. Il œuvre également pour tout le comité. »
Bernard Mériel (adjoint aux sports de la ville de Blois) : « C'est une superbe performance. A part le Kényan devant, derrière il a battu un certain nombre de coureurs. Le deuxième, Durand, a failli être sélectionné pour les jeux Olympiques. La dernière ligne droite, il l'a gérée. Il s'est retourné plusieurs fois, il avait 20 à 30 mètres d'avance. Vraiment superbe. Ce titre est la récompense pour lui de tous ses efforts. Mais aussi pour le club et sa formation. Pour la ville également, c'est une fierté. »

Propos recueillis par François Bellot

 

Une médaille de bronze pour Aurelle Lin

       

La Tourangelle Aurelle Lin a été fidèle au rendez-vous qu'elle s'était fixé pour les championnats de France d'épreuves combinées, en salle. A Reims, l'athlète de l'A3 Tours a pris la 3e place junior du pentathlon, avec 3.495 points.

Et pourtant, avant la dernière épreuve qu'était le 800 m, la protégée de Guy Recourderc n'était que 5e. Aurelle Pin est donc en grande forme, elle qui a battu deux records personnels samedi, celui de la longueur et du 800 m.

 

Athlé - championnat de france espoirs d'épreuves combinées

LUBINEAU CRÉE LA SURPRISE

       
Thibault Lubineau a couru son 60 m haies en 8''68. Thibault Lubineau a couru son 60 m haies en 8''68. - (Photo archives cor. NR, Patrice Juin)
   
   

Thibault Lubineau (AMO Mer) a terminé 3 e de l’heptathlon espoirs, ce week-end à Reims, à l’occasion des championnats de France en salle.

Quel week-end pour l'athlétisme loir-et-chérien ! Quelques heures après la victoire de Romain Collenot-Spriet (AJ Blois/Onzain) à Lignières-en-Berry, à l'occasion des championnats de France de cross court (lire page S10 et S11), Thibault Lubineau est lui aussi monté sur le podium.

Seul concurrent du Loir-et-Cher engagé à Reims, sur les championnats nationaux et jeunes d'épreuves combinées en salle, le Mérois a en effet terminé 3e de l'heptathlon espoirs en pulvérisant de quelque 400 points son record personnel (5.246 points contre 4.816).

" Ce week-end Thibault a été bon partout "

« Une surprise ? Une énorme surprise, vous voulez dire… », se réjouit Christian Dabert, l'entraîneur de l'AMO Mer, lequel ne doute pourtant pas du potentiel de Thibault. « Je le voyais dans le top 10, peut-être 7e ou 8e dans le meilleur des cas. Ces derniers temps, il ratait systématiquement une ou deux épreuves, lors de chacun de ses concours. Mais, ce week-end, il a été bon partout ! Il n'avait pas d'objectif précis en termes de résultats et cela lui a réussi. »
Tout a bien commencé, samedi, pour Thibault Lubineau, lequel a signé son meilleur chrono de l'année sur 60 m (7''40). Et le Mérois a ensuite enchaîné les bonnes, voire les très bonnes performances. Alors qu'il avait connu de gros problèmes de marques à la longueur, cette saison, il a réussi un bond 6,28 m, prenant même la deuxième place de cette épreuve. Et, pour clore cette première journée, Thibault a ensuite amélioré ses records personnels au poids (12,28 m, contre 12,16 m) et à la hauteur (1,89 m, contre 1,87 m).
Troisième du classement provisoire de cet heptathlon, le Loir-et-Chérien aurait pu tout perdre sur le 60 m haies. Mais, encore dans un grand jour dimanche, il a bouclé la distance en 8''68, avant de passer 4,40 m à la perche (record personnel égalé) et de courir son 1.000 m en 2'42''52.
Cette médaille de bronze est d'autant plus prometteuse que le Mérois, né en 1993, est espoir 1re année. Vivement la saison estivale que l'on puisse voir ce qu'il vaut sur décathlon.

sports.blois@nrco.fr

Athlétisme

Alice Fournet (AJ Blois/Onzain) a terminé 7e du 3.000 m marche espoirs, lors des championnats de France qui se tenaient à Reims.

Olivier Allègre

 

Blois - Athlétisme - marche

Alice Fournet finaliste

 

Alice Fournet. Alice Fournet. - (Photo archives NR)

Trois marcheurs de l'AJ Blois/Onzain ont participé, ce samedi à Reims, aux championnats de France jeunes en salle. C'est Alice Fournet qui a obtenu le meilleur résultat.

Alice Fournet, 7e du 3.000 m marche espoirs en 15'32''. Alice Fournet obtient le rang de finaliste – elle rentre en effet parmi les huit premières de l'épreuve – et elle réussit son meilleur chrono de la saison. Une belle performance pour une jeune athlète qui n'a pas pu se préparer dans des conditions idéales ces derniers mois.
« Elle a passé le début de l'année scolaire à Madrid et elle est maintenant à Paris, explique Marc Glaudel, le coach des marcheurs de l'AJBO. Je l'entraîne donc… par correspondance. Mais Alice revient à son meilleur niveau et j'attends avec impatience de la voir, sur son premier 20 km. Ce sera dimanche 17 mars lors du meeting de Lugano (Suisse). »

" Je suis confiant pour Lugano "

Quentin Gauchet, 9e du 5.000 m marche espoirs en 24'20''. Quentin Gauchet se plaignait d'une petite douleur au pied, hier. Mais il a surtout subi le contrecoup du stage qu'il vient d'effectuer à Malaga (Espagne).
« Il a fait 230 km en quinze jours, résume Marc Glaudel. Et ce n'était donc pas évident d'enchaîner par une grosse compétition, d'autant que Quentin est quelqu'un qui marche à la confiance. Il ne termine que 9e à Reims. En revanche, je suis carrément confiant pour Lugano. Car lui aussi va faire ses débuts sur 20 km. »
Emeline Lambert, 12e du 3.000 m marche juniors en 16'38''. Si Emeline améliore sa meilleure performance de la saison, elle a fait toute la course, esseulée, derrière le peloton.
« Elle avait réussi à se qualifier pour ces championnats mais, maintenant, si elle veut faire des résultats, il va falloir qu'elle passe un cap à l'entraînement. Qu'elle s'investisse davantage. »

O.A.

  

Partager cet article

Repost 0
Published by beletterunning37.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de beletterunning37
  • Le blog de beletterunning37
  • : entrainements avec mon club USRAC - recit courses ETC
  • Contact

PROCHAINE COMPETITION

 

       dptx 1500m piste a TOURS

 

  ( photo du 5000m piste de vendredi)

DPTX CHATEAU RENAULT 

 

 

 

 

      

MES PERFS + RESULTATS

              
                         

 

           TOUS LES RESULTATS

             DES COMPETITIONS

               EN BAS DE PAGE

 

 Meilleurs temps

Distance             2013                          
100 m  entrainement          18"                               
200 m  entrainement  31"              
400 m entrainement 1'12                        
800 m entrainement   2'51                                  
1000 m entrainement 3'16                        
1500 m                            
1 Mile                                                
3000 m  inter          10'56                                   
3000 m st        

5000 m

5 km route     

chateaurenault

ekiden ballan

18'18"22

18'52

                       
10000 m  tours          38'05                        
Semi-marathon bourges 1h26'10                        
Marathon                                                

 

      meilleurs temps

                                            

100m

200m

400m

800m

1000m

1500m

1 miles

3000m

3000m st 

5000m piste

5 km route   

10000m route

10000m piste

semi marathon

marathon

14/12/2012

23/11/2012

17/04/2013           

18/07/2012

23/04/2011

07/05/2003

15/05/2002

20/05/2006

06/05/2006

12/04/2013

17/03/2013           

23/10/2011

07/07/2004   

18/03/2012

15/04/2012

0:00:16

0:00.30

0:01:12           

0:02:46

0:03:18.80

0:05:00

0:05:36

10:37.22

12:07.47

18:18.22

18:52

37:57

 38:59.64

1:23:57

2:58:12

             

 

   

 

competitions 2013

  PREVISION CALENDRIER 2013

 

JANVIER:

13 -DPTX CROSS AMBOISE -9km290 = 37'44 - 69e 

27 -RGX CROSS CHARTRES -4km090 = 16'46- 67e 

FEVRIER:  

17 -INTER CROSS MONDOUBLEAU-3km980 = 18'41 - 209e

MARS:

03 - 10KM FOULEES IAE - 38'05 - 16e

17 - 5KM EKIDEN BALLAN - 18'52

24 - 10KM DE FONDETTES - 38'52 - 29e 

AVRIL:

06 - 10KM LUYNES - abandon au 5e en  18'39

12 - DPTX PISTE 5000M CHATEAU RENAULT 18'18"22 -8e

28- DPTX PISTE 1500m

MAI:  

04 - INTERCLUBS 5000m

18-  INTERCLUBS 5000m

31- MEETING 1000M ST PIERRE

JUIN:  PISTE

02 - 10KM BLOIS

14 - RGX PISTE 5000M

16 - 6KM TRAIL NOUZILLY

29 - 5KM PERRUSSON

JUILLET:

06 - 5 KM FRESNES

21- 23 KM TRAIL PANZOULT DPTX  

AOUT: 

25 - 10KM CHAUMUSSAY

SEPTEMBRE: 

01 - SEMI ST MAURE DPTX

08 - 5 KM CHATEAU LA VALLIERE

22 - 20KM DE TOURS

OCTOBRE: 

06 - 5 KM FOULEES VENDOMES

13 - 10 KM AMBOISE

20 - 10 KM VILLE AUX DAMES DPTX

NOVEMBRE: 

03 - 10 KM ROCHECORBON

11 - CROSS BIAN ROSA

24 - 10KM DE LA ROCHELLE OU CROSS VINEUIL 

DECEMBRE:

01 - CROSS DE CHINON

15 - CROSS CHATEAU RENAULT